Ce type de traitement sert à remplacer une ou plusieurs dents manquantes et il prend ancrage sur les dents voisines, une de chaque côté, que l’on appelle les dents piliers. Le pont est donc constitué d’une ou de plusieurs couronnes soudées ensemble que l’on nomme pontiques reliées à ces dents piliers. Ce type de restauration fixe est retenue à l’aide de ciment, alors on ne peut pas l’enlever. Il en existe deux sortes : le pont conventionnel et le pont papillon.

Pont conventionnel

Dans ce type de pont, les dents piliers sont restaurées à l’aide de couronnes. Alors, ce choix de pont est souvent privilégié dans un cas où les dents adjacentes à l’espace édenté ont des obturations extensives et/ou un traitement de canal. Quand les dents adjacentes sont saines, il est plutôt conseillé d’opter pour un implant dentaire.

Pont papillon

Dans ce type de pont, le support du pontique est assuré par des ailerons cimentés au lingual (à l’arrière) des dents piliers. Celui-ci est donc plus utilisé dans des cas où la force de mastication est plus faible car sa résistance aux forces est moins élevée. Les ponts fixes ont comme principal avantage d’être plus esthétiques que les prothèses partielles amovibles. De plus, ils ont une grande durabilité. Celle-ci peut varier de 5 à 20 ans, tout dépendamment des habitudes orales du patient, de son hygiène buccale et de l’espace édenté remplacé.